Goto main content
5

The Good Traitor

Dan. 2020. Drame historique de Christina Rosendahl avec Ulrich Thomsen, Denise Gough, Mikkel Boe Folsgaard. En 1940, l'ambassadeur du Danemark à Washington se désolidarise de son gouvernement qui collabore avec les nazis, avec l'appui durement gagné du président Roosevelt. Joute politique fascinante, sur fond de banale crise conjugale. Réalisation soignée mais inutilement clinquante. Suspense télégraphié. U. Thomsen solide, bien que monolithique.

En attente de classement
5

The Good Traitor (The Good Traitor)

En attente de classement En attente de classement

Dan. 2020. Drame historique de Christina Rosendahl avec Ulrich Thomsen, Denise Gough, Mikkel Boe Folsgaard.

En 1940, l'ambassadeur du Danemark à Washington se désolidarise de son gouvernement qui collabore avec les nazis, avec l'appui durement gagné du président Roosevelt. Joute politique fascinante, sur fond de banale crise conjugale. Réalisation soignée mais inutilement clinquante. Suspense télégraphié. U. Thomsen solide, bien que monolithique.

Avril 1940. Bien que politiquement neutre, le Danemark est envahi par les troupes allemandes. Sous la menace, le roi et le premier ministre entament un régime de collaboration avec l'occupant nazi. En apprenant la nouvelle, Henrik Kaufmann, ambassadeur du Danemark à Washington, se désolidarise de son gouvernement. Grâce à son épouse Charlotte, amie d'enfance du président Roosevelt, le diplomate obtient l'appui précieux de l'administration américaine. Un an plus tard, quand son ministre des affaires étrangères lui coupe les vivres, Kaufmann convainc Roosevelt de lui donner accès aux réserves d'or du Danemark, transférées aux États-Unis avant le début de la guerre. En échange, l'ambassadeur signe un traité permettant à l'armée américaine d'établir une base militaire au Groenland, propriété du Danemark. Les succès diplomatiques de Kaufmann sont cependant assombris par sa relation de plus en plus tendue avec Charlotte.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Méconnue, la fascinante joute politique menée par l'audacieux et courageux Henrik Kaufmann constitue le seul élément valable de ce drame historique danois. De fait, la crise conjugale qui teinte le récit et encadre la narration apparaît bien banale et, comme on pouvait le craindre, cède vite à l'hystérie. Soignée mais inutilement clinquante, la mise en scène de Christina Rosendahl (les inédits TRIPLE DARE et IDEALISTEN) manque de subtilité (cf. les échanges de regards entre le protagoniste et sa ravissante belle-soeur) et rate sa seule scène de suspense, trop télégraphiée. Cela dit, la réalisatrice illustre plutôt bien la vie particulière dans la vaste ambassade, à la fois bureau bourdonnant d'activité et résidence de la famille Kaufmann, mais aussi des membres du personnel domestique et diplomatique. Dans le rôle principal, Ulrich Thomsen (FESTEN) est solide, bien que monolithique dans son jeu. Mikkel Boe Fossgaard (A ROYAL AFFAIR) habite davantage son personnage stéréotypé d'avocat idéaliste et enflammé, complice de la première heure de l'intègre ambassadeur.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Can. 2020. Drame de Simon Lavoie avec Monique Gosselin, Nathalie Doummar, Victor Andrés Trelles Turgeon. Classement: 13 ans +.

Dans un futur proche, où règne un climat de désolation, une contrebandière entre deux âges, qui fait passer des réfugiés à bord de sa draisine, vient en aide à une jeune mère très croyante, à qui elle n'ose avouer que son bébé et son mari ont été tués.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3