Goto main content
3

La Vengeance des fantômes (Poltergeist)

Samedi 26 Octobre à 21:00 | CinépopJeudi 31 Octobre à 16:00 | Cinépop

É.-U. 1982. Drame fantastique de Tobe Hooper avec JoBeth Williams, Craig T. Nelson, Beatrice Straight. D'étranges phénomènes surnaturels se font sentir dans une maison de banlieue. Histoire de fantômes au superlatif. Trucages étonnants. Habileté technique remarquable. Interprètes convaincants.

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
3

La Vengeance des fantômes (Poltergeist)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

É.-U. 1982. Drame fantastique de Tobe Hooper avec JoBeth Williams, Craig T. Nelson, Beatrice Straight.

D'étranges phénomènes surnaturels se font sentir dans une maison de banlieue. Histoire de fantômes au superlatif. Trucages étonnants. Habileté technique remarquable. Interprètes convaincants.

Année :
Durée :
Réalisation :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Récompenses
Les Freeling habitent en banlieue dans une maison proprette. D'étranges phénomènes se font sentir après que la benjamine des enfants, Carol Anne, a eu de curieux contacts avec l'appareil de télévision. Les objets bougent un peu partout dans la maison et bientôt Carol Anne disparaît, happée par des forces mystérieuses. Les parents s'adressent à des experts en phénomènes paranormaux qui viennent étudier scientifiquement les manifestations fantomatiques. Un médium est ensuite appelé à la rescousse pour reprendre l'enfant à ses ravisseurs spectraux. Mais les Freeling ne sont pas au bout de leurs peines.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Les auteurs semblent s'être donné le mot pour fabriquer la meilleure histoire de fantôme jamais vue à l'écran. Ils y sont parvenus. Certes, la logique et la vraisemblance ont peu à faire dans cette parade d'effets fulgurants et de trucages étonnants. Cela dit, le spectateur le plus sceptique reste bouche bée devant l'habileté technique ici déployée et se laisse entraîner avec plaisir dans un cauchemar fascinant. L'ensemble se ressent beaucoup plus du style de Spielberg que de celui de Tobe Hooper, réalisateur officiel. Les interprètes jouent le jeu avec conviction.

Texte : Robert-Claude Bérubé

COMMENTAIRES

27 février 2019, 20:45:09

Par : Jason Plante, Gatineau

Ce film d'épouvante a son lot d'histoires d'épouvantes (La médium Béatrice Straight et Carole-Ann qui meurt peu après le second épisode, l'indien dans un accident d'avion...), ce qui en fait un film fétiche, un incontournable du aux médias qui en ont découlées d'histoires... ET les effets spéciaux, sont tantot si louables, tantot si grotesque qu'on croierait à une sorte de carricature (pleinement assumée) de d'autres films de fantomes... On reconnait largement la signature de l'équipe de Spielberg dans la totalité du film, jusqu'au gag final ou on se débarasse, dans le motel, du téléviseur (avec Spielberg, le détail marquant oblige...). Dommage qu'Oscar snobe beaucoup les drames d'horreurs, hormi quelques Carrie qui se sont démarqué par le passé...

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Esp. 2019. Drame psychologique de Pedro Almodovar avec Antonio Banderas, Asier Etxeandia, Penélope Cruz. Classement: Général.

La présentation à la cinémathèque d'un de ses plus grands films incite un réalisateur à se réconcilier avec l'acteur principal, après 32 ans de brouille. Devenu accro à l'héroïne pour soigner diverses douleurs chroniques, le cinéaste est sujet à des rêveries où il revisite son enfance.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3