Goto main content
3

L'Homme qui en savait trop (The Man Who Knew too Much)

É.-U. 1956. Thriller de Alfred Hitchcock avec James Stewart, Doris Day, Daniel Gélin. Des criminels enlèvent le fils d'un médecin pour l'empêcher de révéler un complot meurtrier. Remake d'un film de 1934 du même réalisateur. Intrigue habilement agencée. Mélange de suspense et d'humour. Séquence de l'attentat durant un concert particulièrement remarquable. Réalisation souple. Interprètes dans la note.

Général
3

L'Homme qui en savait trop (The Man Who Knew too Much)

Général Général

É.-U. 1956. Thriller de Alfred Hitchcock avec James Stewart, Doris Day, Daniel Gélin.

Des criminels enlèvent le fils d'un médecin pour l'empêcher de révéler un complot meurtrier. Remake d'un film de 1934 du même réalisateur. Intrigue habilement agencée. Mélange de suspense et d'humour. Séquence de l'attentat durant un concert particulièrement remarquable. Réalisation souple. Interprètes dans la note.

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Alors qu'il se trouve au Maroc en vacances avec sa femme Jo et son jeune fils Hank, le docteur Ben McKenna fait la connaissance d'un mystérieux Français. Celui-ci, frappé d'un coup de couteau, meurt dans les bras de Ben après lui avoir murmuré un message cryptique à propos d'une conspiration. Pour empêcher le médecin de révéler quoi que ce soit à la police, on lui enlève son fils. Ben et Jo finissent par comprendre, grâce à divers indices, que le complot a pour objet le meurtre d'un chef d'État étranger.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Au cours des années 1950, Hitchcock, au meilleur de sa forme, enfilait les réussites dans le domaine du suspense où il était passé maître. Il se permit même de reprendre avec ce film un sujet qu'il avait déjà traité plus sommairement vingt ans auparavant sous le même titre. Profitant d'un budget généreux, il alla tourner plusieurs scènes au Maroc et en Angleterre, mêlant ainsi agréablement le tourisme au mystère, sans oublier la dose d'humour assaisonnant l'ensemble. La séquence clé du concert, où l'attente est concentrée sur un coup de cymbale, reste un modèle du genre et constitue un véritable morceau d'anthologie. Les vedettes campent à merveille des gens ordinaires pris dans une aventure déroutante.

Texte : Robert-Claude Bérubé

COMMENTAIRES

15 November 2019, 00:17:36

Par : Jean-François Croteau, Trois-Rivières

Je ne comprends pas ce qu'il manque à ce film pour mériter une meilleure cote. Cette version de 1956 de THE MAN WHO KNEW TOO MUCH n'est rien de moins qu'un chef d'oeuvre. Tout y fonctionne à merveilles, et la scène du fameux coup de cymbales ne cesse d'être plagiée, en plus d'être toujours aussi efficace. James Stewart et Doris Day sont parfaits en parents.

J'attribue à ce film la Cote 3


L'infolettre de Mediafilm

Inscription bulletin Mediafilm - merci
Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!
Le film de la semaine

Fr. 2019. Drame sentimental de Céline Sciamma avec Noémie Merlant, Adèle Haenel, Luana Bajrami. Classement: Général.

Bretagne, 1770. Engagée pour faire le portrait de la fille d'une comtesse promise à un noble milanais, une peintre doit composer avec le refus de poser de son modèle, qui s'oppose à ce mariage arrangé et à un départ vers un pays inconnu.

mediafilm_plus_reg_450.png

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3